Dans le cadre de la prévention de la méningite l’Agence Nationale de sécurité Sanitaire procède actuellement à la mise en place des sites sentinelles dans 17 districts sanitaires pour organiser des dialogues avec les ménages et les communautés sur la méningite mais aussi les autres maladies afin de pouvoir au maximum éviter des cas.

Pour mémoire un site sentinelle méningite est une localité jugée à haut risque et où il y a susceptibilité de la survenue d’un ou des cas de méningite.
La méningite elle-même se manifeste par la fièvre et de raideur du cou (Chez l’adulte) ou bombement de la fontanelle (chez le nourrisson).

Il faut souligner que l’ANSS dans sa stratégie de prévention de la méningite procède par la prévention à la veille des périodes de fortes chaleurs en mettant des mesures en place qui peuvent passer par la sensibilisation mais aussi la préparation des équipes pour une prise en charge prompte des cas qui pourraient survenir.

Pour le cas précis des sites sentinelles méningites, ils sont activés dès l’approche des périodes de forte chaleur notamment la saison sèche et quand les structures de soins commencent à enregistrer des cas et ils sont désactivés dès que les mêmes structures cessent pendant trois mois consécutifs d’enregistrer des cas. Le risque de survenue d’une méningite bactérienne dépend de plusieurs facteurs dont la transmission bactérienne s’opère de personne à personne par des gouttelettes, de sécrétions respiratoires ou pharyngées, le tabagisme, un contact étroit ou prolongé (baiser, éternuement et toux rapprochée, la chaleur, la poussière, le manque de vaccination, le manque d’hygiène etc.

Il faut souligner que l’un des meilleurs moyens de s’en prévenir est la vaccination

Share This