Début ce mardi 14 novembre 2017 à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire ANSS de l’atelier d’évaluation de l’institution Nationale de Coordination INC en Guinée par une équipe de l’OOAS (Organisation Ouest Africaine de la San-té) dont la mission est d’offrir le niveau le plus élevé en matière de prestations de soins de santé aux populations de la sous-région sur la base de l’harmonisation des politiques des États membres. Le chef de mission est M. Carlos Brito et l’objectif est le renforcement des institutions Nationales de coordination.
Cette évaluation de trois jours qui couvrira les aspects juridiques, institutionnels et techniques, les mécanismes de collecte et d’analyse des données, gestion des alertes, rumeurs, prise de décision et enfin le mode opératoire de l’INC et du système de réponse rapide a pour objectif de :
Faire l’état des lieux des outils juridiques, institutionnels, techniques et opérationnels et définir les besoins de renforcement des capacités pour la mise en œuvre effective de l’Institution Nationale de Coordination ;
Proposer les mécanismes pour appuyer la collecte et l’analyse des données nécessaires à la prise de décision (y compris les alertes pour les rumeurs ou signaux qui auront besoin de vérification et investigation);
Élaborer une proposition des modes opératoires de l’Institution Nationale de Coordination et du système de réponse rapide ;
Appuyer l’élaboration des plans de renforcement de capacités des Institutions Nationales de Coordination.
Faire l’évaluation des coûts de fonctionne-ment de l’Institution Nationale de Coordination.
Ce travail dont la méthodologie de travail est participatif en la constitution des travaux de groupe avec des experts par domaine et par groupe, regroupe des cadres du ministère de la santé, de l’élevage, de l’USAID,de l’OMS, du CDC, de la GIZ et de la fondation Mérieux pour un meilleur recueil des données pour des propositions concrètes relatives à la mise en place des organismes qu’il faut pour une meilleure

Share This