L’Agence Nationale de sécurité sanitaire procède actuellement à la formation et la mise en place des Équipes Préfectorales d’Alerte et de Riposte aux Épidémies (EPARE) dans les 33 districts sanitaires pour renforcer la capacité de ces derniers dans les fonctions de surveillance épidémiologique à la base.

La mise en place de ce dispositif dans les districts vise à faciliter la détection et la gestion des épidémies de façon locale et viendra ainsi combler le déficit des districts sanitaires dans l’identification mais aussi l’investigation et la riposte face aux épidémies de moindre envergure car l’une des principales faiblesses du système de surveillance des maladies à potentiel épidémique était liée au retard de détection mais aussi à la faible capacité locale (niveau préfecture) de coordination de la réponse.

Share This