Du 06 au 10 août 2018  des exercices de simulation ont été réalisés dans les  préfectures de Forécariah-Boké-Boffa et la ville de Conakry pour tester et évaluer les dispositifs mis en place par le ministère de la santé à travers l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, il s’agit notamment des documents normatifs, des procédures normalisées ainsi que les dispositifs des centres d’opération d’urgence COU-SP , les centres de traitement des épidémies (CT-Epi) , les sites sentinelles et les Équipes Préfectorales d’Alerte  et de Riposte aux épidémies.
Les participants qui sont les utilisateurs de ces dispositifs et procédures  étaient composés des cadres des Directions préfectorales de la santé, les cadres des niveaux régionaux, les membres des Équipes préfectorales d’Alerte et de Riposte aux Épidémies, les membres des CT-Epi et les membres des COU-SP.
Les cérémonies de démarrage ont été présidées par les autorités locales et du MS qui se sont  réjouis des efforts des partenaires dans le renforcement des compétences des cadres pour la prévention et la riposte contre les maladies à potentiel épidémique. Ces exercices de simulation ont été financés grâce à  l’appui technique et financier du Système des Nations Unies à travers les financements du Fond fiduciaire Multi partenaire pour Ebola (MPTF) et de l’ambassade du Japon en République de Guinée.
Il faut souligner que Forécariah est la première étape de ces séries d’exercices de simulation. A Conakry, les exercices de simulation se sont  déroulés  à la DSVCo  et à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire.
Le Représentant du DG de l’ANSS , en la personne de Dr Moussa Koné chef du département surveillance intégrée des maladies et riposte a remercié les parties prenantes des exercices réalisés de leur disponibilité habituelle pour le renforcement  des systèmes, mécanismes et dispositifs du ministère de la santé.
Le Directeur régional de la santé de Boké Dr  Mamadou Diouhé  Barry s’est félicité de l’initiative visant à conduire des exercices dans sa localité afin de renforcer les différents dispositifs.  « Dans ma Région, Le Ministère de la santé à travers l’ANSS et  l’appui des partenaires a mis en place cinq (5) Équipes Préfectorales d’Alerte et de Riposte aux Épidémies (EPARE), une Équipe Régionale d’Alerte et de Riposte aux Épidémies (ERARE) et Cinq (5) centres d’opération d’urgence de santé publique, il est donc important de tenir ces exercices pour renforcer la compréhension des rôles des membres des différents dispositifs ainsi que la compréhension des documents normatifs ».
Le Directeur de  cabinet du Gouvernorat de Boké M. Baba Dramé qui a présidé la cérémonie d’ouverture  a au nom des populations de Boké remercié le Ministère de la santé et les partenaires pour le renforcement des capacités des agents de santé des localités de Boké et Boffa  pour une prise en charge efficace des cas de maladie à potentiel épidémique.
But recherché des exercices de simulation: De manière globale, les exercices ont eu pour objectif de tester les capacités de gestion des situations d’urgence et de s’assurer de l’état de maitrise des outils et dispositifs mis en place par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire avec l’appui technique et financier des partenaires.
Spécifiquement :
Évaluer le niveau d’appropriation des directives actuelles contenues dans les guides des différents dispositifs de gestion des urgences de la SIMR : COU-EPARE-ERARE-CTEPI, Sites Sentinelles ;
Évaluer la capacité de coordination opérationnelle des interventions du personnel des dispositifs de GUS et des partenaires d’appui au cours de la transition du mode veille au mode alerte et réponse du COU-SP ;
Identifier les lacunes devant faire l’objet de mesures correctives dans l’application des directives des plans, procédures et guides des dispositifs de GUSP.
La réalisation de ces exercices de simulation constitue une première, faite de façon formelle, en utilisant les manuels de l’OMS sur la conduite des exercices de simulation d’une urgence sanitaire en Guinée, suite à la formation des experts nationaux en planification et conduite des exercices de simulation.

 

 

 

 

Share This