GUINEE: LANCEMENT DE LA FORMATION DES MENTORS FETP

0

Ce lundi 14 janvier s’est ouvert l’atelier de formation des mentors du FETP (Formation en        Épidémiologie de Terrain) à l’hôtel Palm Camayenne, pour une durée de 5 jours, cette formation regroupe des cadres constitués en majorité de conseillers et mentors  résidents d’ici et d’ailleurs.

Cet atelier dont l’ouverture a été présidé par la Directrice Générale de CDC en Guinée, Lise Martel ,  le Directeur Général  Adjoint de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire Dr Bouna Yattassaye et le Dr Bernard Sawadogo de l’AFENET  vise à faciliter la Compréhension  du programme de FETP intermédiaire ,les notions de base de mentorat ainsi que sa méthodologie, l’approfondissement des connaissances sur les travaux de terrain de FETP intermédiaire , la compréhension de la méthodologie du  travail de groupe pendant le FETP intermédiaire et les exemples pratiques  sur les travaux de terrain dans sa fonction évaluation du fonctionnement du système de surveillance.

Il faut rappeler que la Guinée dispose déjà d’une base de personnes formées des deux niveaux sur trois auxquels le pays à participé. Ces personnes sont   en majorité des cadres des DPS à 80% et des autres du secteur de l’environnement et de l’élevage.

La Directrice Générale du CDC s’est  félicitée de cette rencontre entre les pays pour créer une solidarité qui pourra sauver des vies en Afrique Francophone et a aussi rappelé les impacts de cette formation pendant les réunions de présentation du bulletin épidémiologique à l’ANSS les jeudis. Elle a en outre signalé que cette rencontre permettra à la Guinée de pérenniser le programme mais aussi d’aider le pays à   atteindre ses objectifs dans le cadre du  RSI.

Le représentant de l’AFENET à réaffirmer quant à lui  la disponibilité de son institution à accompagner le pays dans les autres niveaux de formation avant d’inviter les participants à l’excellence et au soutien inter pays pour une grande collaboration.

Le Directeur Général adjoint de l’ANSS a au nom du directeur Général de l’ANSS souhaité la bienvenue aux participants avant de rappeler le contexte de l’épidémies en guinée mais aussi en Afrique de l’ouest et de l’utilité et de l’impact du FETP  qui permet aujourd’hui de pouvoir détecter les maladies le plus vite que possible et cela mieux  que 2014, date à laquelle Ebola a été  signalé en Guinée. Il a en outre annoncé la perspective de faire du programme FETP  une priorité nationale pour amener à former une masse critique d’épidémiologistes. C’est après une présentation des grandes orientations de l’ANSS qu’il a déclaré ouvert ledit atelier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.