La Guinée a validé son Plan d’Action Nationale de Sécurité Sanitaire-PANSS

0

Le plan d’action nationale de sécurité sanitaire de la Guinée a été validé ce vendredi 19 avril 2019 au terme d’un atelier de 5 jours de travaux intenses qui a réuni les 19 points focaux des domaines techniques du Règlement sanitaire international (RSI), des partenaires (OMS, CDC, USAID,la FAO,  Expertise France , OIM, IMC etc.).
La validation de ce plan est le fruit d’un long processus de travail qui a commencé en février 2018 après l’évaluation externe de 2017 faite par des experts de l’Organisation Mondiale de la Santé  dont l’objectif était  d’évaluer les capacités et les compétences  pertinentes de la Guinée  dans  les 19 domaines techniques de l’outil d’évaluation externe conjointe afin de fournir des données de base à l’appui des initiatives prises   pour réformer et améliorer la sécurité de la santé publique en Guinée.
Ce processus  a établi les capacités de la Guinée dans les différents domaines en lui affectant des scores qui traduisent les capacités actuelles de la Guinée.
Ce processus a permis de développer un ensemble d’activités pouvant apporter le plus d’impact possible pour combler les lacunes identifiées pendent l’évaluation externe conjointe. L’approche « une seule santé » mise en exergue à travers l’implication active des Ministères de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’élevage, de la santé et les autres secteurs partenaires à la mise en œuvre du RSI, renforcera collectivement la capacité de faire face à tous les dangers et à toutes les situations d’urgence dans le pays.
Au total, 7 experts internationaux ont accompagné la Guinée dans ce processus de validation du plan d’action de sécurité sanitaire (PANSS). Ce plan comporte des activités qui vont être mise en œuvre pour permettre à la Guinée d’améliorer les scores obtenus lors de l’évaluation précédente.
Ledit plan est composé d’une partie narrative, d’une partie opérationnelle déclinée avec des couts sur les 05 années.
Il s’étend sur 04 années 2019-2023 et le budget de mise en œuvre des activités contenues dans ledit plan est à mobiliser par le pays.
Les secteurs principalement concernés sont la santé, l’élevage, l’environnement, le ministère de l’agriculture, le transport  etc.
Il faut rappeler que le Règlement Sanitaire International (RSI 2005) est un instrument international juridiquement contraignant pour  194 Etats membres de l’OMS qui l’ont adopté, lors de la 58ème Assemblée Mondiale de la Santé le 23 mai 2005.
Le respect de ses dispositions permet d’aider les pays à Prévenir, Détecter et Riposter de façon coordonnée  et concertée aux urgences de santé publique de portée nationale ou mondiale.
La Guinée dispose d’une expérience solide bâtie sur le vécu de la gestion de l’épidémie de la Maladie à virus Ebola (MVE) pour prévenir, détecter, notifier et répondre aux menaces en santé publique.
Beaucoup d’efforts ont été réalisés dans différents domaines et devraient être maintenus pour renforcer et pérenniser les capacités requises par le pays dans la mise en œuvre du RSI cependant la continuation de l’amélioration des capacités du pays reste et demeure une véritable priorité pour les autorités sanitaires ainsi que ses partenaires traditionnels.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.