Santé publique : Validation du plan d’intervention pour les urgences de santé publique à l’aéroport international de Conakry Gbessia.

0

Dans le cadre de la surveillance intégrée des maladies à potentiel épidémique (MPE) aux points d’entrée en République de Guinée, l’ANSS en collaboration avec l’OIM a organisé  du 18 au 19 juillet 2019 l’atelier de restitution de la mission d’échange en Côte d’ivoire et la validation technique du plan d’intervention pour les urgences de santé publique pour l’aéroport International de Conakry gbessia.  Cette restitution a eu lieu dans la salle de réunion de l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile (AGAC). Elle a  regroupé les agents de l’aéroport, les représentants du Ministère de la santé, de la sécurité, de l’environnement, de l’élevage, du commerce et les partenaires techniques et financiers OIM, OMS et CDC.

L’objectif de cette restitution était  de :

– Renforcer le dispositif de surveillance sanitaire de l’aéroport international de Conakry Gbessia au regard du Règlement Sanitaire International (2005).

– Restituer la mission d’échange en Côte d’Ivoire ;

– Valider techniquement le plan d’intervention pour les urgences de santé publique.

La survenue de l’épidémie de la maladie à virus Ebola (MVE) en 2013 a obligé la prise de certaines dispositions par plusieurs services dont le service  aéronautique qui avait  signé un accord de Collaboration pour la Prévention et la Gestion des Evènements de Santé Publique dans le secteur de l’Aviation Civile (CAPSCA) en conformité avec le  Règlement Sanitaire International (RSI 2005). Cet accord avait pour but principal de mettre en œuvre un programme de prévention et de riposte contre la détection  d’une éventuelle épidémie dans le secteur de l’aviation civile.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme CAPSCA, des dispositions du RSI, et recommandations de l’évaluation externe conjointe du RSI, deux visites d’assistance à l’aéroport International de Conakry Gbessia (AICG) ont été réalisées.  Ces visites ont permis de formuler des recommandations afin d’améliorer le système de surveillance sanitaire à l’aéroport dont l’élaboration d’un plan d’intervention pour les urgences de santé publique (PIUSP) de l’AICG. Pour répondre à ces recommandations, les autorités de la santé et celles de l’aviation civile avec le support technique et financier de l’OIM et de CDC ont développé des procédures opérationnelles normalisées qui ont abouti au développement d’un PIUSP. Ce plan d’intervention servira comme guide pour les agents aéroportuaires dans la surveillance intégrée des maladies à potentiel épidémique (MPE).

 

Dr Sidibé , Facilitateurs en mode présentation du plan d’intervention
Photo de groupe des participants à l’atelier
Les participants en séance de travail pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.