Rougeole: Riposte dans 07 districts sanitaires

0

Dans le cadre du contrôle des flambées de rougeole en Guinée et particulièrement dans 17 préfectures, l’ANSS en partenariat avec le Programme Elargi de Vaccination et accompagné par ses partenaires a lancé le 15 novembre passé une vaste campagne de vaccination dans 7 préfectures.

Cette campagne est justifiée par la recrudescence des flambées de rougeole dans plusieurs districts sanitaires du pays. Les chiffres officiels démontrent que de la période du 22 mai 2017 au 1er avril 2018, 38 flambées épidémiques de rougeole ont été notifiées dans les communes urbaines et rurales avec les résultats suivants :  1 540 cas suspects,748 prélèvements testés (49%) et 405 cas confirmés en laboratoire (54%). C’est pour palier à cette montée vertigineuse que l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire en partenariat avec le PEV et le soutien des partenaires techniques (Banque mondiale, OMS, CDC, IMC, Breacthrough Action) a décidé de mettre en œuvre ce

PLAN DE CONTROLE ACCELERE DES FLAMBEES DE ROUGEOLE EN GUINEE POUR LA PERIODE ALLANT DE 2019 – 2020

Pour la première phase (Forécariah, Coyah et Dubreka) étaient concernées. Pour cette première étape en terme de résultats il a été dénombré 74% des enfants de 0-59 mois et vacciner 69% des enfants de 9-59 mois au VAR.

Dans la préfecture de Coyah , il a été dénombré 42.127 enfants, Dubréka 54 443 et Forécariah 32 486. Pour les mêmes localités les enfants vaccinés sont respectivement de 40 277 soit 98%, 33 679 soit 65% et 26 837 soit 73% des enfants âgés de 0 à 59 mois.

Avant cette campagne de dénombrement le taux de couverture vaccinale dans les 03 préfectures était largement en deçà des attentes du ministère de la santé. Cette basse couverture constitue une raison certaine de la persistance de la rougeole dans ces localités mais aussi dans d’autres. Sur l’ensemble des 129 056 enfants dénombrés dans les 03 préfectures seulement 13 666 étaient vaccinés soit 11%.

Cette campagne de vaccination a donc permis de vacciner 100 793 enfants soit 78% des enfants dénombrés dans l’ensemble des 03 préfectures. Un programme de rattrapage est prévu pour vacciner au moins 98% de la cible avec la stratégie du PEV de routine.

Elle devra être appuyé par un système de rappel automatisé à travers le logiciel de vaccination qui va faire le suivi des enfants de 0 à 11 mois.

La seconde phase a concerné les préfectures de Labé, Mandiana, Kissidougou et Yomou. 09 autres préfectures sont en préparation. Cette vaccination des enfants de 0 à 5 ans est couplée au recensement des enfants âgés de 0 à 11 mois révolus afin de les mettre dans une base de données à travers le logiciel de vaccination (Logvac) conçu par l’unité informatique de l’ANSS pour aider les centres de santé à faire un suivi efficace des enfants à travers des appels téléphoniques sur les numéros de leurs parents afin de  leur rappeler la date de vaccination de routine des enfants.

La phase pilote de ce plan a été lancé dans la  sous-préfecture de Farmoriah situé à 35 km de Forécariah et à 135 km de Conakry a servi de site pilotes pour la mise en œuvre du projet.  A ce niveau, un travail de fond a été fait depuis février 2019 qui a consisté à impliquer les leaders locaux, les autorités locales, les agents communautaires et autres acteurs en leur expliquant la démarche mais aussi la méthodologie de travail. Cette même stratégie a été dupliquée dans toutes les autres préfectures.

Les prochaines étapes de mise en œuvre du plan concerneront 09 autres préfectures avec des supervisions mensuelles qui seront faites sur le temps de mise en œuvre du plan qui est de 2020 à 2019.
Après cette vaccination les flambées seront progressivement contrôlées afin de garantir aux enfants le fait de vivre une enfance épanouie sans ROUGEOLE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.