Changer les croyances sociales par la sensibilisation à travers des supports pratiques

0
Séance de sensibilisation avec les plaquettes A4 produit par BA Guinée dans la préfecture de Yomou

Dans cette campagne de vaccination couplée au dénombrement il fallait une communication inclusive prenant en compte toutes les stratégies. C’est dans cette dynamique que le projet Breacthrough ACTION mis en œuvre par l’Université Johns Hopkins et financé par l’USAID est intervenu dans un cadre coordonné par le département communication de l’ANSS. Avec le support du projet, il a été reproduit huit milles plaquettes au format A4 et 800 autocollants au format A2. Ces plaquettes ont servi d’outils de communication pendant les réunions communautaires et le dénombrement des enfants âgés de 0 à 11 mois révolus. Çà aussi permis aux femmes de se motiver elles-mêmes à travers la vue des images parlantes. Comme on le dit: « Une image vaut milles mots ».

En outre,  à travers les radios rurales 04 micros trottoirs ont été organisés et rediffusés ainsi que des tables rondes. Des professionnels de la santé, notamment les chefs des centres de santé, les points focaux communication, les chefs de quartiers et des leaders locaux sont intervenus pour faire passer des messages portants sur la connaissance de la maladie, les causes, les symptômes et le principal moyen de prévention qui est la vaccination. Des explications ont été aussi données par les médecins sur les conduites à tenir en cas de manifestations adverses post exposition (MAPI).

Vaccination d’une petite fille contre la rougeole à Kissidougou

Fatoumata Camara âgée de 28 ans et  mère de 03 enfants qu’on a rencontré au quartier Madina dans la préfecture de Kissidougou le 25 décembre,  dubitative sur la vaccination de ses enfants, après l’avoir montré une des plaquettes sur la rougeole et lui faire écouter le témoignage d’autres femmes qui ont fait vacciner leurs enfants 03 jours plutôt elle a obtempéré en acceptant de faire vacciner son enfant. Apres la vaccination nous l’avons abordé pour connaitre les raisons de son doute sur la vaccination. Elle nous a raconté en ces termes :  » Souvent quand je vaccine mes enfants elles ont le corps très chaud et ça engendre d’autres dépenses avec beaucoup de temps dédié au chevet de l’enfant ce qui empêche mon petit commerce parfois. En outre, des amies me racontent aussi les mêmes effets sur leurs enfants et certaines racontent beaucoup d’autres histoires. J’ai compris par vos explications surtout à travers les photos le caractère dangereux de cette maladie sur les enfants. Parfois il est bon de prendre du temps avec nous les femmes surtout qui ne sont pas allé à l’école pour nous expliquer les choses afin que nous saisissons la teneur’’.

Plusieurs femmes sont souvent influencées par leur amies ou par des légendes urbaines. Une écoute empathique soutenue permet au communicateur de lever les doutes et fortifier les croyances. Une mère convaincue sur la nécessité et la qualité de la vaccination est une alliée certifiée et un relais puissant auprès de ses collègues femmes.

Sensibilisation des leaders communautaires dans la sous préfecture de Gbangbadou à Kissidougou
Un leader communautaire apprend la rougeole de façon pratique sur un support
Discussion entre des 02 chefs communautaires sur la rougeole à travers un support pédagogique pratique
Yomou, explication pratique donnée aux femmes à travers des supports parlants
Séance d’information dans un village situé à 15 km de Yomou avec les communautés
Explication sur les symptômes et causes de la rougeole à Gomou dans Yomou
Apprentissages par des leaders des jeunes de la rougeole à travers un support instructif
Des photos permettant aux femmes de comprendre les enjeux de la rougeole

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.